Textes de Frédérique

  • Tous les articles
  • Etats d'âme
  • Portraits sensibles
  • Textes de Frédérique
  • Thérapie par le verbe
  • UnPetitPapier
  • Voix des métiers
Tous les articles
  • Tous les articles
  • Etats d'âme
  • Portraits sensibles
  • Textes de Frédérique
  • Thérapie par le verbe
  • UnPetitPapier
  • Voix des métiers
Anima blessée

Je suis enfance violée par la raison

Je suis enfance violée par la raison
Sensibilité contrainte à la réclusion
Délicatesse drapée du noir de l’oubli
Anima bâillonnée, privée de parole.

Lire plus
surréalisme

Je suis surréalisme en tenue de camouflage

Rescapé de 54 ans de rails, je suis quête de la juste voie.

Pèlerin dans l’âme, fan de la belgitude simple, je me garde du pas de côté.

Lire plus

Je suis empereur d’une berge

Je suis empereur d’une berge, 
Seigneur de mes chiots,
Roi des Cèdres du Nord,

Lire plus
Graines au vent

Je sème au vent les graines oubliées d’une Terre post chaos.

Dans la débâcle, je tiens.
Je puise aux racines, je plonge aux sources.
Gardienne de l’essentiel, je sème au vent les graines oubliées d’une Terre post chaos.

Lire plus
theatre

Je suis beaufitude égarée chez les esthètes

Je suis beaufitude égarée chez les esthètes, Endimanchée genre bobo, Vernissée de paillettes de savoirs, J’usurpe à grosses mailles l’élégance des salons France Culture. Je …

Lire plus
Appareil photo

Je suis Tintin au pays des fous furieux

Je suis Tintin au pays des fous furieux. Je cherche à comprendre le monde pour mieux le supporter. Objectif révélateur du Beau, je rends clair …

Lire plus
Visage de femme peint de couleurs vives

Je suis désir impérieux de liberté absolue.

Je suis reine à peine éclose, auto proclamée.

Engourdie d’obéissance, alourdie de devoirs, j’ai volé la couronne -personne ne  me la donnait-, avant de crever de gris.

Lire plus
Le vieillard

On est toujours un inconnu pour ses enfants

…on est toujours un inconnu pour ses enfants, les miens n’ont jamais rien compris à ma vie, oui oui j’ai mes chocolats, la voilà qui s’affole, mon Dieu que d’angoisse pour si peu, enfin c’est bien gentil, vlan, le fauteuil qui enjambe la bordure du trottoir, toute la délicatesse brutale de ma fille et mes genoux qui choquent..

Lire plus

Suivez-nous

Prochain évènement

Suivez-nous

Prochain évènement

Scroll Up