Comment affronter l’isolement ?

– Maître, comment puis-je affronter l’isolement ?
Nettoie ta maison. À fond. Dans tous les coins.
Même ceux que tu n’as jamais eu envie, le courage et la patience de nettoyer.
Fais en sorte que votre maison soit brillante et soignée. Enlève la poussière, les toiles d’araignées, les impuretés. Même les plus cachées.
Ta maison te représente toi-même : si tu prends soin d’elle, tu prends soin de toi aussi.

– Maître mais le temps est long.
Après avoir pris soin de moi à travers ma maison comment puis-je vivre l’isolement ?

– Répare ce qui peut être réparé et élimine ce dont tu n’as plus besoin.
Consacre-toi à la remise, brode les arraches de ton pantalon, coud bien les bords défilés de vos robes, restaure un meuble, répare tout ce qui vaut la peine d’être réparé.
Les autres, jette-les. Avec gratitude.
Et avec conscience que c’est un cycle qui se termine.
Réparer et supprimer en dehors de toi, permet de réparer ou de supprimer ce qu’il y a en toi.

– Maître et ensuite quoi ?
Que puis-je faire tout le temps seul ?

– Sème.
Même une graine dans un vase.
Prend soin d’une plante, arrose-la tous les jours, parle-lui, donne-lui un nom, enlève les feuilles sèches et les mauvaises herbes qui peuvent l’étouffer et lui voler de l’énergie vitale précieuse.
C’est une façon de prendre soin de tes graines intérieures, tes désirs, tes intentions, tes idéaux.

– Maître et si le vide vient me rendre visite ?… Si la peur de la maladie et de la mort arrivent ?

– Parle-leur.
Prépare la table pour eux aussi, réserve une place pour chacune de tes peurs.
Invite-les à dîner avec toi. Et demande-leur pourquoi elles sont venues de si loin chez toi. Quel message elles veulent t’apporter.
Qu’est-ce qu’elles veulent communiquer.

– Maître, je ne pense pas pouvoir faire ça…

– L’isolement est ton problème, ainsi que la peur de faire face à tes dragons intérieurs, ceux que tu as toujours voulu éloigner de toi. Tu ne peux pas fuir maintenant.
Regarde-les dans les yeux, écoute-les et tu découvriras qu’ils t’ont mis contre le mur. Ils t’ont isolé pour pouvoir te parler.
Comme les graines qui ne peuvent jaillir que si elles sont seules.

De Zen Toyo

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Défiler vers le haut